Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 12/09/2014 in all areas

  1. 10 points
    Comme me l'ont dit certains : quand tu commences à essayer une autre moto, c'est que tu as une idée derrière la tête.... Petit flash back. De retour de notre super périple en Toscane (3 700 kilomètres en 14 jours), remarquant qu'il manquait un peu de puissance parfois à notre Lady A, nous avons profité des derniers jours de vacances de Mon Ange pour faire le tour des concessions et donc faire quelques essais. Au programme : BMW GS avant et après 2014. KTM 790 et 1290. Concernant les BM, nous étions d'accord sur le moteur : après 2013. En revanche, j'ai préféré l'adventure et Angélique, la standard. Mais nous étions bien d'accord sur deux choses : - Ce n'est pas très très joli ! - C'est sacrément cher ....Ce n'est pas une tirelire que tu casses. C'est carrément une banque ! KTM ? J'ai bien aimé la 790 qui m'a donné un coup de jeune. A deux ....Pas glop. En revanche, la 1290 : très sympa ! Ma SDS adorée a vraiment adoré le moteur....Tu m'étonnes, ce n'est pas son permis ! Par contre, ce phare, c'est rédhibitoire. Et là aussi, les tarifs..... Nous allions donc garder Lady A ou bien attendre la nouvelle AT. Puis, il y a 15 jours, petit essai en solo d'une Adventure Sport. Gros panard. J'en parle à ma moitié qui souhaiterait aussi faire l'essai. Retour chez Honda le samedi suivant pour un essai de 2 heures. Essai transformé ! Ange a adoré le confort, la selle. Une vraie SDS ! Pour beaucoup de femmes, le domaine c'est la cuisine (genre, sors de là, ne reste pas dans mes pattes, je te fais uns surprise !). La mienne, c'est l'arrière de la moto. Ca, c'est sa partie. Alors quand le vendeur lui a parlé de coloris de la moto, elle a aussitôt embrayé sur la suspension, le son, le confort ! Non mais. C'est fini cette époque. Allez, un petit devis, juste pour voir.... Et là, la nouvelle AT nous est dévoilée. Nous l'épluchons sous tous les angles. Mon Ange me montrera un matin, dès le réveil, une vidéo que je n'avais pas vue...Ah ça, elle est mordue ! Bilan ? Superbe machine même s'il y a certains éléments qui ne nous plaisent pas...Trop de technologie ! Et ce sera forcément une Adventure vu que le modèle de base semble orienté très sport. Vus les tarifs, la banque a braqué sera un peu moins grosse que chez BM ou bien, nous serons gentils avec la caissière. On ressort le petit devis, on cogite....On tourne ça dans tous les sens....On négocie....On réfléchit bien...Il faut dire qu’à près de 20 000 bornes par an, ça décôte vite ces petites bêtes. Pas mal de soirées à en parler, à peser le pour et le contre. A parler de nos projets à venir…Un vrai tangage de réflexion ! Un coup ça penche vers oui, un coup vers non (bon, du moment que ça penche ...) ! Bon, tant que ton souci est de savoir si tu vas changer de bécane ou pas, c’est que ta vie se passe plutôt bien. Perso, c’est carrément très bien ! Afin d’en rajouter un peu à notre supplice, lors de la dernière balade apprentissage, il y avait la jumelle de celle que nous lorgnions....Pour les collègues, il était évident que nous allions changer ! L’épilogue ? Il sera très rapide ! Alors que j’étais encore aussi indécis qu’un jeune ado dans un magasin de jeux vidéos, petit SMS de Mon Amour : Allez, fonçons ! Sérieux, elle est pas belle la vie ? Lady A va donc continuer son histoire avec un autre, une autre, deux autres ? Qu’en sais-je ? Je suis certain qu’il se régalera avec elle. Merci Miss de nous avoir donné tant de plaisir(s). Appel chez Honda, livraison prévue pour Mardi. Retrouvailles chez Fred afin de déshabiller Lady A une dernière fois afin de récupérer l'alimentation de mon GPS. Tu te seras régalé encore une fois mon ami....T'inquiète, tu vas être tranquille 2 ans....Quoique, ce n'est pas en pédalant que je vais alimenter le nouveau. Fred ? Je t'aime ! Nous voilà donc très impatients . Mardi, mail de chez Honda : livraison reportée de 24 heures...Glurps ! Je veux dormir ! Marre de ces nuits d'attente (tante, tente : bisous Flohw ! ). C'est donc excité comme une jeune pou dans la Maie Rose que je me rends à la concession le mercredi soir. Angélique a d'ailleurs du entendre 200 fois " Ne sois pas en retard !". Et là, qui vois je en arrivant ? Notre Will national. International même ! International ? Que dis-je ! Intergalactique ! Non seulement, ce coquin est curieux de voir notre nouvelle mais surtout, de faire lui aussi un petit au revoir à Lady A. (c'est la deuxième fois que tu le lui dis!). Il a d'ailleurs remarqué que je m'en étais très bien occupé. Même si elle était sale (bon, niveau 1 sur l'échelle de Flohw !) Lol. La Miss arrive, nous voilà prêts pour la paperasse....et surtout, pour verser nos petites larmes. C'est couillon comme on s'attache à nos motos. Nous aurons fait tant de choses avec Lady A. (non, non. Rien de sale. D'ailleurs, nous ne faisons rien de sale !). C'est la moto de notre rencontre... 18 000 kilomètres de bonheur, de découvertes, de partage, de passion et d'évasion ! Mais nous avons franchi le pas. La nouvelle est là. Un dernier bisou à Lady A et petite séance photos. Petit tour tous les deux pour les premiers tours de roues. Puis retour à la maison afin de mettre cette Adventure au chaud avant qu'il ne pleuve. Ca, c'est ce que croyait Angélique...Mais que nenni ! J'ai mon plan. C'est donc vers 20 heures 15 que nous prenons la route en direction du berceau de notre rencontre : Saint Guilhem. La suite ? Les photos vous parleront mieux et surtout : ça reste notre secret ! Merci à tous pour vos conseils ( Profite de la vie : Burno ! Faites le : Fred ! C'est la moto qui vous correspond ! Will. Le petit sourire ...Flohw Elle est magnifique ! Laurence ! Tu vas retrouver une vraie moto ! Luc et bien d'autres jaloux qui ne connaissent pas le DCT ! Allez, à ce soir pour les photos ! Son petit nom ? Vous verrez .....
  2. 9 points
    Allez, c'est parti pour le pavé. Désolé pour le manque d'images, se référer au premier post pour en trouver quelques unes. Samedi, 7h30 le réveil sonne pour moi. D'habitude je suis déjà réveillé depuis une bonne heure mais là, la crémaillère de la veille m'en a empêché, même si je l'ai abrégée. Pour une fois que je dormais bien... Il faut qu'en moins d'une heure je trouve, de quoi m'habiller, faire mon sac, déjeuner, faire la pression des pneus et le plein de la moto. Challenge. Ça pique les yeux la lumière dès le matin sans échauffement quand même… mais je parviens à remplir la mission dans les temps. J'arrive d'ailleurs au point de rendez-vous sous les applaudissement 🤴 (bah oui, 8h45 je suis encore à l'heure, j'avais marqué départ 9h, horloge suisse). Il ne manquera finalement que Will et malheureusement Alain au départ. Il faut ensuite motiver les troupes pour un premier départ. Comme beaucoup de monde m'a répondu pour se porter volontaire pour l'ouverture d'un groupe, j'en improvise un : @melman34. Téléchargement express de OsmAnd et des cartes nécessaires au fonctionnement ainsi que du road du jour 1 depuis ici même (heureusement que j'étais organisé à la base) et départ avec quelques 20 minutes de retard (l'horlogerie suisse, c'est plus ce que c'était). C'était pas prévu mais on est resté dans les temps tout le long de la journée ensuite. Bref, sur cette matinée, Yvan a suivi le road, semble-t-il avec application. Moi, pas. J'ai loupé l'intersection à la sortie d'Uzès pour rejoindre Saint-Quentin-La-Poterie mais je sais qu'un peu plus loin je peux rattraper de nouveau. Finalement, j'ai bien fait de louper l'intersection. La route, bien que gravillonneuse à souhait, est plutôt agréable. Si tant est que tu aies un trail aux suspension plutôt permissives (un Tiger XC par exemple). Je fini par rattraper Pont-Saint-Esprit pour la première pause. Ma connaissance des lieux nous permet d'éviter la cohue du marché. Yvan, connaissant moins et suivant le road (pas le choix hein) s'arrête au plus tôt au milieu du marché (oui parce que la fontaine en fait, c'est à peu près le milieu 😉) pourtant le point marqué "[KFE] Pont-Saint-Esprit" était au bon endroit ^^ Nous repartons chacun de notre côté avec notre groupe (dans la même direction quand même, faut pas déconner), on se reverra à midi (spoiler : en fait, non). La suite est plutôt rectiligne jusqu'un peu avant Nyons. Quelques petits tours de ronds points pour éviter la ville, on perd personne, Alain n'est malheureusement pas là. Nous profitons des looonnngs virages à 80km/h qui suivent la rivière de L'Eygues. Je retrouve encore des sensations perdues, c'est plutôt bien ça ! Mais du coup il n'y a rapidement plus personne derrière moi ! 😂 Enfin bon, il faut maintenant remonter vers Remuzat pour le pic nic. Je sais que 5km plus loin, un point d'eau nous attend avec de quoi se garer, de quoi s'assoir et tutti quanti. Sauf que j'ai posé le point gps du pic nic à Remuzat. Et que cette fois-ci, malgré les explications orales (rapide, j'en conviens), Yvan choisi de suivre pile le road et de s'arrêter pile à mon point "[MIAM] Remuzat". Ils ont eu le café, nous avons eu la vue. On se rattrapera pour le café à Die. Après cette pause méritée d'une petite heure, nous reprenons la route direction Saint-Nazaire-le-Désert. Personne ne le sait encore mais le plus difficile est à venir. On trace donc sur cette route jusqu'à Die. Le paysage a marqué beaucoup de rétines. J'ai eu peur de perdre du monde dans deux épingles à cause de la règle "si on t'attend pas, c'est que c'est tout droit". Il faudrait la modifier cette règle en "si on t'attend pas, c'est que c'est la même route". Voire "regarde dans tes rétros, si tu vois personne à un endroit potentiellement trompeur, attend le suivant". J'ai eu de la chance. Je disais donc : plein de petits virages (il m'en aura fallu deux pour ne plus avoir Jean-Marc dans le rétro d'ailleurs) 😅, quelques morceaux un peu plus technique pour cause d'adhérence incertaine, des sapins sur les bords, des moucherons en paquets, etc. Arrivés à Die, plein d'essence et re-pause détente. Certains se sont accordé l'aller-retour au col de Rousset, qui rallonge d'une heure le trajet. Je connaissais la suite du road noraml, j'ai fait l'impasse : j'ai un groupe à amener à destination en un seul morceau et je sais que juste avec ce qui arrive, la fin va m'être aussi un peu difficile. (le sport quand tu nous manques…) Pas grand chose jusqu'à Glandage, dont le nom a fait sourire, puis le col de Grimone. Alors là. ALORS LÀ ! On a suivi la pluie. Ça n'a pas empêché d'apprécier grandement la route ! Quelques épingles, quelques voitures, quelques cailloux, j'espère de nouveau ne pas perdre du monde sur une épingle et quelques villages traversés (tu te rappelles, la phrase à propos des rétros ? C'est source de stress chez les derniers et si tu étais derniers, je suis sûr que tu aimerais bien qu'on ne te laisse pas loin derrière sans indication du chemin à suivre). Arrivé au col, on attend de reformer le groupe et on redescend puis un peu de ligne droite. Jusqu'à bifurquer sur la D994B, D48 et D21, que je n'avais pas testé et qui proposent une vue… Pfiou ! On s'est même pas arrêter pour la photo tu vois ! Pour te rassurer, on avait le soleil pile dans les yeux : bonjour le contre jour ! Par contre, ceux qui ont fait le crochet par le col de Rousset ont eu le couché de soleil à ce qu'il paraît. Dernière ligne droite, on croise les gendarmes en contrôle (mais pas de vitesse) puis l'arrivée à Orpierre et 7km plus loin l'hôtel. Accueil superbe, emplacement pour garer les motos à l'abri de la pluie (pour peu que tu ne sois pas trop sur le bord ou sous le trou dans le toit). Alain fini par nous rejoindre. Suivi de Will avec sa nouvelle moto récupérée de ce matin. Même si le road a été différent, ils ont également pu se régaler autant que faire c'eut put visiblement. Repas génial, bonne bière (je viens de me rendre compte que j'ai oublié de leur prendre une bouteille), bonne ambiance. Couchés relativement tôt : avec Yvan, on va ouvrir un club du troisième âge, bientôt ! 😉😘 La suite demain ! Ou plus tard… Bientôt quoi. Toujours agaçant de ne pas pouvoir retranscrire ce qu'on vit. J'ai toujours l'impression qu'il en manque. Et si j'en rajoute, ça donne un truc interminable et chiant à lire dont je suis le seul à pouvoir comprendre tout le sens. M'enfin, si tu captes l'essentiel, il paraît que c'est déjà bien !
  3. 7 points
  4. 7 points
    Ca y est : je remarche. Depuis hier je suis débarrassé de ma botte et de mes béquilles. J'arrive à marcher sans douleur même si je boitille. Cet après-midi j'essaye de reprendre le vélo. Demain je commence la rééducation avec le kiné. La moto c'est pour bientôt !
  5. 7 points
    Aujourd'hui j'ai roulé avec mon copain Laurent qui remontait sur une moto pour la première fois depuis son accident : Redpilote est de retour !
  6. 7 points
    Quelques photos et vidéos de cette belle journée https://photos.app.goo.gl/NbCXrwMVYTYhDKe37
  7. 6 points
    Alors (petit?) résmé pour ma part : on oublie tout ce qu'on a appris depuis 5 ans (sauf deux points) et tout ce que j'essaye d'apprendre aux autres. On se met debout, on serre pas/peu la moto avec les jambes et pieds légèrement en canard, cale pied sous la plante du pied et non sous la partie la plus large. Les bras dans la continuité de la fourche et on se met le plus en avant possible contre le réservoir (va le trouver d'ailleurs vue la finesse de ces machines) Autant te dire que d'entrée de jeu, on n'est plus à la maison ! Pour commencer, petit exercice type allure lente debout puis assis (du genre où tu fais pas tomber ta moto quand tu écoutes trois minutes et que tu débranches juste ce qu'il faut, LE REGARD en gros). Exercices de descentes et montées, direct dans le dur, même à pied ça serait compliqué. Et puis c'est parti ! On n'a pas le droit de poser la trace, et de toute façon j'ai déjà oublié par où on est passé, je me rappelle juste des moments forts. Petite randonnée tranquillou dans la garigue, quelques crochets par ci par là pour prendre la moto un peu en main, voir comment ça se comporte. Il n'aura pas fallu attendre longtemps avant la première traversée de gué et pas des moindres avec ses 50cm d'eau, pas oublier de tourner à droite avant même de sortir de l'eau, le tout sans se mouiller trop et interdiction de mouiller la moto plus haut que les cale pieds sous peine de retour maison sans passer par la case départ, ne touchez pas 200F. Un peu plus loin, après quelques montagnes russes, passage entre les vignes où l'on a pu essayer d'ouvrir un peu plus... Quelques flaques au milieu (avoue que tu me vois venir !), la troisième personne qui s'est greffée au dernier moment était un peu plus loin devant et les évites gentiment. Pour ma part j'ai été beaucoup plus con à passer un peu comme un âne, il semblerait qu'il ait été mouillé plus que moi ^^ J'ai bénéficié de quelques mises en garde à propos des flaques d'eau. On continue et on arrive sur THE montagne russe : traversée de la garigue sur une mono trace et puis une bonne descente suivie, forcément, de sa montée. David nous dit que dans la montée, il y a deux petites marches, ça se passe tranquillou. Je descend le premier et puis je regarde la suite... Ça avait l'air d'un mur le bordel ! C'est long que ça en peu plus et les petites marches faisaient au moins 40cm ! Mais t'es en bas, sur l'élan et t'as pas trop le temps de réfléchir, David a dit que ça passe donc tu mets gaz ! Et en fait, ça passe tranquillou 😀 Presque à la fin sur une ligne de crête, panorama 360 : Pic Saint Loup, Ventoux, Alpes pour ceux du matin, à ce qu'il paraît, pfiou ! Il va falloir que je retrouve comment on va à cet endroit pour faire la photo ! Puis on arrive à devoir croiser une route avec en face à nouveau un bel obstacle à monter, il faut passer au bon moment entre les voitures. Je suis le dernier à passer et la camionette n'avait pas allumé ses feux, je l'ai vue un peu tard, plus moyen de freiner et l'obstacle est à 5m, plus le choix : gaz ! Et bah finalement, ça s'est goupillé parfaitement, ça m'a facilité la montée ! 😀 Et pour finir, de nouveau petite mono trace tranquillement dans le sous bois ou le long des vignes, on a même pu tenter quelques sauts réussis, très sympa. Fin d'une intense journée, il n'en fallait pas plus. Pleins de bonnes choses découvertes, à refaire bien évidemment ! Un grand merci à David pour ses conseils, on se sent toujours en sécurité, bien accompagnés aux bons moments et les petites astuces qui vont bien le long du parcours et en fonction des petites anneries que tu peux faire.
  8. 6 points
    Jour 1 Rendez-vous est donné à 8h30 chez FSA pour le petit dej et le départ une heure plus tard. Visiblement, ma technique est immitée, tout le monde est arrivé à 9h10. Il nous aura manqué que Stel34 pour avoir le groupe au complet, qui n'a pas pu trouver le point de départ mais qui s'est très bien débrouillée à trouver le point d'arrivée. (sans rechgnier ni se pleindre de la pluie, j'dis ça...) Départ dans les temps en trois groupes plus ou moins homogènes, sous la pluie. Direction Nant pour la première étape et café. À partir de là, nous n'avons plus eu de pluie. Ensuite, direction Millau pour emprunter la rive gauche du Tarn, sans doute moine emprunté que la droite. Et c'est tant mieux puisque nous n'avons vu aucune voiture par contre nous avons vu du beau paysage ! La liaison entre la Lozère et l'Aveyron s'est fait tranquillement et le changement de revêtement nous l'a attesté. L'angle de la poignée de gaz aussi d'ailleurs. Nous avons donc suivi le Tarn jusqu'au village Les Vignes où nous avons picniqué au bord de la rivière. J'avais téléphoné la semaine d'avant pour ne pas avoir de pluie à cet endroit. Visiblement, ils ont eu le message, je pensais qu'ils nous mettraient le soleil tout de même... Dommage. Et c'est là que l'aventure a commencé... 14h, départ, coup de téléphone, Claude est tombé, on a appelé les pompiers... Ha... Il reste deux groupes en bas des épingles sur le départ, quoi qu'on fait ? Thierry passe devant pour voir s'il y a quelque chose à faire, Yvan suit pour la suite de la balade et éventuellement ramener la moto, mais elle est non roulante. Ils patienteront un peu avec les gendarmes avant de la leur confier. Nous n'aurons plus de nouvelle de la moto après ça. La suite se déroule plus tranquillement bizarrement. Saint Côme d'Olt a beaucoup plu, notamment son clocher vrillé puis de nouveau quelques virages pour atteindre le Col de l'Aubrac qui n'a de remarquable que son nom. En fait la photo à faire se trouve un virage plus loin. Mais va t'arrêter à 10 motos dans le virages, c'est un coup à finir avec Claude ! La fin nous mène sur les plateaux venteux, je pense que c'est une histoire de suffixe. Larz-ac, Aubr-ac, ça fini pareil... Bref, nous finissons pas tomber sur la seule ferme du coin après avoir semé les moins attentifs dans le village précédent. (ceux qui check pas les rétros ont bien de la chance...) Les hôtes ont été formidables, le gîte respire le neuf malgré ses 10 ans (celui qui fait une blague là desuss sera pénalisé), l'aligot a été extraordinaire, du moins pour ceux qui aiment et la saucisse est bel et bien locale vue le goût ! Nous fêterons ensuite la nouvelle moto d'Alain et partagerons une pensée pour Claude qui n'a sans doute pas eu d'alligot ni de saucisse... Jour 2 8h petit dej et départ 9h prévu, pour partir à 9h30. Le premier groupe de 4 partira à 9h30 pour l'essence et acheter le miam à Laguiole (qui se prononce Laillole, ils sont chelon là haut) puis ça a été le bordel. Donc j'ai laissé le bordel s'organiser. Le plateau est magnifique mais toujours venteux la petite boucle s'est révélée un peu plus technique que prévue, la saison ayant déversé des bennes de bogues au sol. Longer la Truyère a été splendide et le pont l'enjambant amusant. La route longe le flanc de la montagne d'abord pour ensuite ressortir en face de la même façon, amusant 🙂 Le petit détour par le camping au bord du lac vallait son pensant de cacahuète (enfin, de châtaignes plutôt) et une fois sorti de sous les arbres, la route permet à nouveau de s'amuser un peu. Cette fois ci la saison place le soleil un peu bas dans le ciel et commence à gêner sérieusement. Je n'ai pas calculé le temps que l'on a mis, mais beaucoup plus que ce que j'avais estimé ! Nous redescendons à Estaing où une pause s'est imposée (il faut que je pense à prendre plus en compte les café et les vessies de plus de 40 ans) puis Espalion où on pensait être plus malin que la déviation des traveaux, échec monumental. De nouveau Saint Côme d'Olt puis la coulée de lave où nous mangerons. J'avais été ambitieux sur la pause de midi, nous l'atteindrons à 15h. Entre temps nous passerons par le trou de Bouzouls où les cafés étaient fermés, mais le trou ne l'a toujours pas été en revanche. Les villages suivant ne proposaient pas plus de café... Nous passerons par dessus Le Vioulou, où la photo n'est pas si terrible que ça à faire finalement, mais c'est beau à voir. Et finalement, l'aventure nous a rattrapé. Nous sommes passé par des routes que seul mon GPS sait emprunter je pense jusqu'à que le chemin ne soit même plus indiqué sur dessus. Il paraît qu'on était perdu... À 400m de la route... N'imp... En tout cas ce bout d'offroad a plu plus ou moins, trois abandons à la sortie, le vent et le froid cumulés aux gravillons depuis quelques kilomètres n'ont pas dû jouer en ma faveur. Il faut que je pense à désactiver le mode adventure routing pour les balades du dimanche. La suite a été plus simple : tout droit jusqu'à Saint Afrique pour un dernier café, la plupart de l'autre groue a suivi le road jusqu'au bout et sont passé par le brouillard, de notre côté seul Alain a suivi le road, Laurence, Will, Fred et moi avons fait les petits joueur et avons rattrapé l'autoroute. Nous avons eu peur de nous prendre la pluie, mais heureusement Will avait gardé la combi, ce qui a suffit à conjurer le sort !! Tout le monde a fini par arriver à bon port correctement (sauf un...) et tellement prêt à repartir qu'ils demandent déjà où est la destination suivante.
  9. 6 points
    Luc vous a tout dit. J'espère que la rééducation ne sera pas trop longue. Je ferai tout pour reprendre la moto pour les fêtes. Je suis heureux que ce week-end se soit bien passé pour vous. Merci pour votre soutien. A bientôt.
  10. 6 points
    Défi terminé !! Le jury a tranché et remis les prix suivants : - Dans la catégorie photos, pour les meilleurs clichés proposés ; sont nominés : Flohw, Lydia TRUGLIO-BEAUMONT en tant que participante d'honneur, et c'est tout ! Et le très grand vainqueur selon le jury est : Flohw ! - Dans la catégorie "participation prometeuse" ; sont nominés : Flohw. Catégorie "participation tout court" fusionnée avec celle-ci du coup. Et le vainqueur à l’unanimité du jury est Flohw ! Que de récompenses, va falloir faire de la place sur la cheminée pour stocker les trophées (fais les passer par la machine à laver avant quand même !) - Et dans la catégorie "pires participants qui n'ont même pas daigné soumettre leurs clichés" ; sont nominés Luc, Levla, Babou, Laly, LeProf, Mike, Burno et une personne excusée par le Jury. Et le vainqueur est : ... Nous avons des ex-aeco ! Tous les nominés reçoivent la même note de 0 de la part du grand jury !!! - Enfin, dans la catégorie gros boulet qui a si bien classé son sujet que même pour y écrire ce post il a du chercher ; l'accusé est Will ! Reconnu coupable à l’unanimité...
  11. 6 points
    Hé bien, c'est un peu le bazar. Comme le dit Onzerod, l'Association est un mouvement extraordinaire qui nous a permis de rencontrer des hommes et des femmes fabuleuses. Il a changé la vie de certains et nous y passons tous de superbes moments. De plus, les 10 ans sont une grosse étape et je sais que certains se remuent afin que ce soit une grande réussite ! Merci. Cependant, comme l'ont dit certains, la moto est un loisir onéreux, les disponibilités ne sont pas les mêmes pour tous. Des anciens ont abandonné les balades apprentissages. D'autres se battent afin de nous organiser des sorties plus longues... N'oublions pas que le Forum s'appelle Evasion et que la moto est souvent synonyme de liberté. Nous devons pouvoir resté libres. Libres de venir ou pas, pour différentes raisons. Ca m'embête de lire ce genre de choses. Perso, je viens ici pour découvrir ou retrouver des copains (copines) voire des amis(es) (si vous voyez ce que je veux dire). Faire le couillon et vous voir rire !
  12. 5 points
    Permis moto obtenu ! Faudra qu'on fête ça à la rentrée !! Et je récupère ma nouvelle honda CB 500 FA samedi prochain !!!!! Du coup, personne dans votre entourage qui cherche une 125, pcq 2 moto dans le garage, ça ne rentre pas 🙄
  13. 5 points
    Je viens pour "commencer tranquillou".
  14. 5 points
    Quel dommage ! Je n’ai pas suivi l’histoire et peu importe. Au-delà des divergences de chacun comment ne peut-on pas être déçu de la fin de l’histoire entre Thomas et les balades apprentissages. C’était bien parti et paraissait prometteur. L’implication de Thomas était entière et son investissement indiscutable. Que cette décision n’a pas du être facile à prendre, quelle déception pour toi Thomas après une telle implication personnelle ! On peut donc largement imaginer que c’est avec regrets que tu l’as prise. Une association est basée sur le bénévolat. Elle ne peut vivre que grâce à des membres actifs qui s’impliquent comme Thomas, qui donne de leur temps et de leur énergie. C’est basé sur le volontariat, en aucun cas ce n’est une obligation. Quand on partage une passion, on le fait avec plaisir. Le temps et l’énergie passés semblent relatifs. Mais il ne faut pas que le bénévolat se transforme en contrariétés. La vie peut être tellement belle, pleine de joies et de bonheur mais elle peut aussi être compliquée, difficile cruelle et causer bien des peines. Alors pourquoi se rajouter des difficultés quand cela n’est pas nécessaire ? On ne peut que regretter cette fin, mais au combien on peut comprendre cette décision ! Quand on est dans l’impasse, l’obstination n’est pas forcément la solution. Et il faut savoir se préserver parfois. Même si pour cela, il faut prendre des directions différentes et se « séparer », cela est parfois la meilleure chose à faire. Certes, c’est un échec, pour Thomas comme pour l’asso. Mais souvent l’échec nous fait grandir. En espérant que Thomas est toujours envie de partager sa passion et que l’asso continue de rendre service à de nombreux motards même si c’est chacun de son côté. Alors à bientôt sur la route. « Carpe diem »
  15. 5 points
    Sincèrement navrés par la tournure des événements, nous exprimons à Luc, Flo, Thomas, Jérôme et tout dernièrement Christian, nos plus sincères et chaleureux remerciements pour nous avoir si bien encadrés, c'est grâce à vous que nous avons pu progresser, en partant de très bas. Hervé et Katia.
  16. 5 points
    Carrément, c'est la faute a César ! J'enfile mon gilet jaune et j'arrive !
  17. 5 points
    Bon. Beaucoup de choses dites. C est intéressant mais certains s y perdent ou ne comprennent pas. Je propose qu'on arrête cette discussion, que nous finissions cette année tranquillou. Puis, en début d année 2020,nous organisions une petite réunion afin que chaque membre intéressé puisse s exprimer.
  18. 5 points
    Une capture d'écran de la webcam de l'Aubrac ce matin :
  19. 5 points
    voici un premier post pour les photos de notre super week-end je vous partage mon google photo avec une première partie des photos (j'ai pas fait le tri, il y a des photos floue ou mal cadrée) https://photos.app.goo.gl/cznT5MyyxHT9Ljws9 bonne journée à tous
  20. 5 points
    Je n'ai pas réussi à faire une citation d'un autre post, alors j'improvise sur la bonne page. Puisqu'en effet il y a une rubrique pour 😉 Et je me permet de répondre publiquement à ce commentaire de Monsieur @onzerod car dans le fond ça concerne tous le monde ! Ce n'est pas la première fois que je remarque des commentaires déplacés, mais là ça me touche personnellement... [Citation] C'est quand même grâce à Évasion Moto que vous vous êtes connus.....nous ici on appelle ça la reconnaissance du ventre...mais visiblement vous n'êtes pas les seuls.........................à oublier ce que ce forum ou cette asso vous a.....................................j'ai plus rien à dire.......à vous de voir. [/citation] Je vais faire simple et rapide si possible. Pour commencer, ça ne te regarde pas, mais puisqu'il faut se justifier alors allons-y : Ce n'est pas avec plaisir que Estelle travaille les week-ends à cette période, si elle avait le choix elle ne le ferait pas........... Ensuite, nous ne sommes pas tous à la retraite ou plein de sous... Vous ne nous voyez pas beaucoup en ce moment, et encore une fois ce n'est pas ce qui nous réjoui. Comme certain le pense sûrement, nous ne sommes pas sur le forum ni les balades non pas parce que on est trop occupé maintenant que nous sommes ensemble mais bien parce nous n'avons pas les moyen de rouler aussi souvent... Pour info, le bandit est resté immobile depuis octobre, sa première sortie était la semaine dernière (et oui révision qui tarde) et moi je viens de changer mes pneus, impossible à faire depuis décembre....... En ce qui concerne l'investissement sur le forum depuis bientôt 2 ans que je suis là, il ne me semble ne jamais t'avoir vu poster une balade ni même participer en dehors d'enigma et autres week-ends proposer par l'asso... Je pense sans me venter m'être un peu plus investi (et ce avec plaisir, et je reviens dès que possible). Je vais m'arrêter là avant d'être désagréable, chacun fait ce qui peut avec ce qu'il a, et SURTOUT personne ne devrait juger ou penser quoi que ce soit sur la présence ou non à une quelconque sortie... Il ne sert à rien de répondre, je ne donnerais pas suite, j'avais juste besoin de replacer certaines personnes. Bien le plaisir à tous, et à très vite je l'espère 😛
  21. 5 points
  22. 5 points
    J’ai roulé sur mon premier Trail L’autre jour, je vais chez Honda porter ma belle cb à réparer ben oui elle est tombée de sa béquille et en plus y’a un problème d’injection, elle ratatouille entre 3 et 4 000 tr/min ce qui est assez chiant en particulier sur l’angle. Bref je pose la moto et le remplaçant du chef d’atelier me prête la moto la plus pourrie du garage à savoir une cb 500 à carbu d’au moins 15 ans. Je râle un peu il me dit y’a que ça monsieur !. Bon je pars et me dit je vais faire le con avec cette meule j’ai bien vu des mecs rouler avec ça sur circuit, on doit pouvoir y aller. Alors j’y vais et elle suit bravement la vieille, j’enquille la quatre voies et bingo je suis à 120… et la … Beuhhhhhh… sur la file de gauche et des caisses au cul, je me rabat en catastrophe et me gare sur le bas coté … Putain ils n’ont pas mis d’essences ces cons… je passe la réserve et j’essaye de redémarrer grrrrrr plus de batterie !!! Putain ils me prennent trop pour un con!. J’appelle, ils me disent passez sur réserve je réponds y’a plus de batterie ils disent on arrive. Tu parles, une demi heure sur le bas coté à voir passer les touristes. Puis ils arrivent, enfin il arrive, un brave mécano qui n’y est pour rien, et remets de l’essence, je lui dit ça sert à rien il n’y a plus de batterie et je ne roulerai plus sur cette merde. Bref on fout la bécane dans le bahut et on rentre. La un jeune mec sympa du garage me dit, t’inquiete je vais t’en prêter une belle. Il me sort les clés d’un VFR X tout neuf, je me dit bof bof, une moto de vieux… Moi qui ne le suis pas ( enfin je me le cache ) je fais un peu la gueule et je me dit, au moins celle la elle marchera jusqu’à chez moi. Et la tout sourire il me dit aller à ce soir. In peto je dit ça m’étonnerait. Je monte sur le truc, putain c’est haut ce bordel, je tourne la clé, bordel le tableau de bord on dirait une page du journal Le Monde un lendemain d’élection cantonales autrement dit j’au comprends rien, moi deux aiguilles ça me suffit et encore comme j’y vois plus rien j’en regarde qu’une et encore. Bon c’et pas grave je ferais avec. Et puis j’ai eu une très belle VFR Interceptor dans les années 80 et franchement c’était assez fun, je vais voir la si c’est mieux ou si j’ai vieilli. Je démarre, bon elle fait un bruit de casserole en alu… et j’y vais, bordel c’est large ce truc, faut que je fasse gaffe quand je remonte les files. Aller bonhomme vas y cool et rentre chez toi et va bosser. Premier constat, zéro couple j’ai l’impression d’être sur une ducat 400 en moins marrant, au fait y’a le V TEC sur ce truc ou c’est que sur la vraie VFR, je pousse un peu oui à 6 500 tr il est la, le bruit est un poil plus sympa et ça a l’air de marcher un peu mieux. Mais avec la grosse bulle face à moi aucune sensation nada peau de balle, premier rond point et ça tourne tout seul sans douleur il suffit de ne penser à rien et elle y va. Premier feu rouge, premier inter file, merde c’est large mais ça passe de toute façon j’ai pas le choix, si je m’arrête entre deux bagnoles c’est sûr que je m’en colle une. Faut dire que je suis le mec le plus maladroit à l’arrêt. Je démarre et je me demande, y’a une shifter sur cette brèle , le monte le rapport à sec ben non y’a pas, histoire d’être sur en arrivant au rond point suivant, je descends quelques rapport sans débrayer, confirmation, pas de shifter. C’est ballot pour un truc moderne. J’arrive chez moi et la un peu d’appréhension car il va falloir manoeuvrer sur les graviers et monter la rampe, je le fais à peine mieux qu’une mamie en déambulateur mais j’y arrive sans me taper la baie vitrée. Dommage qu’ils ne m’aient pas filé une vraie VFR, je serait aller me balader histoire de rajeunir de 30 ans. De toutes façons le temps se gâte et tourne au déluge, pourvu que me moto ne soit pas prête, pas envie de me tremper pour 3 bornes. J’appelle, ils me disent qu’elle est prévue au planning pour le lendemain, on ne va pas s’en faire pour si peu; soit Alzheimer me guète soit on est dans le monde moderne et personne ne reconnait ses erreurs. Pour l’injection ils n’ont rien trouvé me dit il, tu parles il faut changer le boitier électronique et comme c’est cher et sous garantie, ils ne veulent pas se mouiller sans le chef. Le lendemain, je décide d’aller faire un petit tour histoire de… Toujours un bruit de chiotte, le tableau de bord est toujours aussi complexe et la brèle toujours aussi peu maniable à très basse vitesse pour un blaireau comme moi. Aller c’est parti j’enquille les deux première courbes de l’A75 et sort aussi tôt, que du cool, ça tourne tout seul, un petit bout de quatre voies jusqu’au rond point de chez Paulette je tourne la poignée un peu fort, ahhh oui ça marche en fait il suffit d’aller dans les tours c’est à dire au de la de 8 000 tr mais quand même rien à voir avec mes souvenirs de VFR à carbus, surtout avec la bulle à 160 on ne sent rien même avec le fort de coté. Je file vers Lavérune, la grande courbe à gauche même pas l’impression de pencher et je commence à gamberger aux mecs qui roulent en GS … On verra bien sur la petite route cabossée en arrivant à Montbazin, tien j’y arrive et la, pas de soucis la petite descente je double à 130 je ne sens rien alors qu’avec ma CB je saute dans tous les sens, jamais l’impression d’avoir les deux roues en même temps sur la route. Je passe les courbes sans y penser alors que normalement avec la 1100 je fais vraiment gaffe où je fous mes roues, j’arrive aux platanes, la je coupe une vieille habitude depuis qu’on m’a dit que malgré leur gabarits ils étaient capables de sauter au milieu de la route et de reprendre le place initiale au moindre choc. C’est blagueur ces gros arbres et ça doit être pour les calmer certains les habillent d’un joli bouquet. J’arrive sur la D2 la normalement avec le revêtement drainant la cb vibre et ne donne pas vraiment confiance comme si elle ne roulait que sur la pointe des gros cailloux, avec cette putain de VFR X je ne ressent rien de bizarre tout coule tranquillement et les virages s’enchaine en toute tranquillité, la je me dis y’a un TRUC …. Viennent les trois bosses en arrivant à Villeveyrac avec ma bécane au dela de 130 c’est un exploit ou comment se faire peur en ligne droite avec une moto qui veux tourner quand on ne lui a rien demander. Bon la suspension et réglée vraiment trop molle ça rebondit bien mais rien de plus ça reste droit. C’est donc ça un Trail routier, ça fat ce qu’on lui demande et ça ne râle jamais, je commence à comprendre ce que ressentent les mecs sur leurs GS ou autres Trails qui roulent leur clope sur l’angle en faisant frotter les pares cylindres pendant que toi tu galères à être pile poil comme il faut sinon ta bécane te dis : »non si t’y vas comme ça moi je tournerai un autre jour ». Mais qu’est-ce qui compte en fait aller vite ou avoir des sensations? ( j’ai le temps de penser en plus sur cette bécane ) En fait je me dis qu’il faut aller plus vite pour avoir les mêmes sensations. Pendant les cents cols dans les dolomites on s’est fait le Stelvio, au début en groupe y’avait un monde fou sur cette route et j’ai vu qu’on allait se faire chier, alors j’ai mis un coup de gaz et je l’ai monté comme un taré, je dis pas que c’était propre mais on a gratté tout le monde un mec en GS, un très bon qui s’est fait deux moto tour de la grande époque m’a suivi, je sais pas combien y’a de virages, Luc qui l’a monté comme une grand mère a dû les compter et vous le dira, mais la ça caillait -1 en haut et c’était humide dès le bas, j’ai du perdre 30 fois l’arrière et 20 fois l’avant et ce Gus était toujours derrière moi il se la coulait, je lui fais signe de me passer, que néni, il se marrait trop à me voir dans tous les sens à chaque épingle. Résultat on s’est bien marré tous les deux mais pas pour les mêmes raisons. Le retour nickel, en arrivant à Cournon, j’aperçois une moto devant, tien je vais aller voir, il roule le bougre, je le rattrape à un rond point, une KTM j’accélère à la sortie la VFR monte dans le tours elle marche bien quand on a compris que tout commence vers 8 000 tr. Je le dépasse c’est bien une KTM laquelle je sais pas c’est un roadster, un coup d’oeil au compteur, 167…. Visière ouverte c’est sympa mais j’ai pas l’habitude de la bulle monsieur l’agent !. Il me rattrape au rond point de lavérune, 65 tout va bien ça glissouille un peu mais en douceur, rond point de chez Paulette un peu de slalom sur l’angle ( comme dit Flo, les ronds point c’est les viroles des Parigots, et c’et la que j’ai appris à faire de la moto ou les seuls rond point étaient Bastoche l’étoile ( avec des beaux pavés et priorité à droite c’est à dire à ceux qui entrent.)), un petit coup de quatre voies puis mon enchainement préféré du coin, pif paf entrée sur l’A75 et sortie immédiate vers l’avenue de la liberté. Pour une fois c’est libre j’en profite mais il faudrait aller encore plus vite pour rigoler. Le samedi virée en duo à la plage mais loin sinon c’est pas drôle, j’arrive pas à régler ma vitesse avec cette bulle, normalement j’ouvre la bouche et je sais à combien je vais, la pas de ressenti de vitesse. La bécane est très peu sensible au vent latéral mais derrière elle se prend le vent en pleine poire et ça râle ferme. Retour ben c’est sous la pluie, et les bouchons, remontée de files sur le mouillé c’est pas top surtout que je maitrise pas trop au moment ou elle s’arrête et que je suis sur la pointe des pieds. Par contre la moto est vraiment saine et agréable même dans ses conditions donc je ne m’arrête pas. Résultat la moto est toute crade, mais comme elle est moche c’est pas grave. C’est vrai qu’elle est bien moche, je sais pas ce qu’il faudrait faire pour qu’elle ait plus de charme, je ne suis pas designer dommage. Bilan des courses : c’est une moto bien sympa et facile pour les vieux qui vont vite mais je suis un vieux qui se traine alors je garde ma CB rs, qui me donne plein de sensations et qui est très exigeante à vitesse presque raisonnable. Sinon ça vaut à peu près la moitié d’une GS en terme de prix et même si c’est aussi moche quand j’aurai 30 ans de plus je la prendrais. Le positif : - ça passe partout et bien et sans râler. - ça marche bien si on aime rouler dans les tours - Le confort en solo et en duo ( à part le vent sur le passager) - ça freine très bien. - c’est moins cher qu’une GS Le négatif: - C’est Moche - C’est trop haut pour mes petites jambes ( c’est pas que je sois petit mais je ne suis pas beaucoup plus grand debout qu’assis) - Peu de sensation ou alors faut aller beaucoup plus vite que moi. - Le compteur avec trop d’info dont je me fous - Un bouton T dont je ne sais pas à quoi il sert ? ( est-ce le téléphone ? Quand j’ai appuyer dessus j’avais personne dans le casque, et c’est pas le turbo on plus) - Le bruit de ….. Je rêve d’être essayeur, mais faut me laisser du temps et faut que ma bécane reste longtemps au garage, tous ça est peu probable. La prochaine fois je prends la CB 1000R, tant qu’à faire des conneries. Voila, vous pouvez me dire : » ta life on s’en fout »
  23. 4 points
  24. 4 points
    Laly, elle est indispensable chez Profil System Le Prof, il est testeur de fauteuil à roulette chez Ange Ange, elle est enseignante "Itn Converter" à domicile, elle n'a qu'un seul élève.....pas de nom.... Metms34, il est spécialiste réseau Wifi fantôme Lpm34, il est président ! (tu peux pas dire que c'est pas vrai....) Papa, il est Boulange Will, il est en prépa voyage de noce Flowh, il est en attente disponibilité de son mécano du dimanche Tuono, il est en passe d'arriver à 20 message sur le fofo ! Nikko, elle est une fausse blonde..... Jeff, il est grand FatBen, il est Taxi (il me faut bien une bonne réponse sur le lot....) Levla, il est pas dans la liste (si je le choppe le président en carton.....)
  25. 4 points
    Je ne suis pas d'accord ! Moi je pense que les débats ne sont pas toujours utiles. Surtout lorsqu'ils sont inutiles ! Je suis également contre l'échange d'opinions, surtout en ce moment où une opinion contaminée pourrait s'avérer pandémique. Dorénavant, je propose que nous n'échangions sur des opinions aseptisés sur des sujets pour lesquels nous sommes d'accord.
  26. 4 points
    Bien rentré aussi, pour moi plus de balade apprentissage temps qu'une réunion galette des rois sera pas tenue. Je comprends pas votre mauvaise foi #bellejournee vous faites de la laîche au président où quoi. A bon entendeur
  27. 4 points
    Quelques photos : Pour commencer, petit essai d'un triporteur .... Pour cet été .... Bon, fini de rêver. ...Nous n'avons pas les moyens ? Pas grave, mode racaille du 3-4 : La mercos est dans le garage !
  28. 4 points
    Étant directement concerné et me sentant visé, je vais rapidement répondre. Tout d abord, plusieurs fois, j ai fait la remarque que nous tournions en rond, ai dit qu'une réunion aurait lieu et surtout, que j allais clôturer en mettant qui plus est un compte à rebours. Il était tout à fait possible d ouvrir un post sur l objet de cette réunion. C eut été constructif. Attention tout de même aux mots que nous utilisons. Passionné d Histoire, je crains toujours que certains mots, à force d être trop ou mal utilisés, ne soient galvaudés. Nazi, gestapo, censure, dictature etc.. Voilà, je rends donc à César ce qui est à César. Grand personnage de l Histoire. Trahi par les siens d ailleurs. Ses derniers mots ? Tu quoque mi fili. Sur ce, je vais profiter du soleil avec Mon Ange. Et partir sur ce quu nous unit sur ce forum,la moto. En l occurrence, Lady B. Profitez aussi. Ça fait du bien.
  29. 4 points
    Cadeau la tartine pour toi @Flohw 😁 Bref ! me revoilou! J'ai pas mal cogité et réfléchi aussi (oui ça m'arrive) Ce qui nous rassemble aujourd'hui tous dans cette association c'est notre passion commune pour la moto et le partage d'expérience et de bon moment autour de cette dernière. Les balades d'apprentissages ont été toujours bien gérées et se sont bien déroulées depuis que je suis là. Il y a eu un raté ce dimanche et je penses qu'il faut rebondir pour trouver ce qui a cloché et ce qui peut être amélioré. Je propose une idée qui pourrait, à mon avis, être une solution. ça va faire déroulé en plusieurs points mais au moins ça sera clair. Mais ça peut servir de base de travail par exemple. Raccourcir les Roads Pourquoi partir loin alors que les virages nous les avons à portée de main. Les virages qu'ils soient à St Martin de Londres ou à Tataouine sont les mêmes. Nous ne sommes pas là pour nous faire plaisir à rouler loin mais à transmettre nos expériences et nos conseils. Ca permettrai la mise en place d'atelier le matin et l'aprem, d'une pause le matin et l'aprem pour se retrouver. Ensuite de prendre plus de temps pour pouvoir expliquer, faire des démonstrations etc. Et surtout pour moi, la possibilité aux encadrés de se poser, on a l'habitude de rouler mais pensons un peu à la fatigue que ça peut entrainer. Prenons plus de temps pour la pédagogie. Fixer des points de rendez vous à l'avance Clarifier les roads je devrais dire mais, ne pas dire OK le road sera comme ça … et voilà. Dire ok on va partir, on fera un atelier épingle ici, une pause ici pour débriefer le repas se fera là etc . Donner plus d'infos aux encadrés et les mettre en confiance et pas les laisser dans le flou. Possibilités aux personnes le souhaitant d'accompagner les encadrés Là dessus je suis un peu surpris des réponses, lors des balades apprentissages nous avons déjà été suivit que ce soit Alain, Claude, Benoit, etc. sans que le moindre soucis soit à déclarer. Il faut juste être clair dès le départ que les personnes souhaitant le faire doivent comme l'ont dit Nitro et Dorlan, être informé que le rythme sera hyper cool et que le but est le partage avec les encadrés. Et aussi limiter le nombres je suis d'accord avec le fait que 10 motos derrière peut se révéler problématique. Mais après nous sommes tous des adultes responsables non? on est capable si on souhaite accompagner de garder ses distances et de rouler cool. Les effectifs d'encadrants commencent à remonter donc pourquoi ne pas interposer un encadrant entre les derniers encadrés et le groupe suivant pour assurer la sécurité et permettre de garder les distances. être ferme et strict sur ces conditions pour ne pas justement qu'il y ai de problèmes. Groupe indépendant possible Avec un road prévu suffisamment tôt et des points de rendez vous fixés, des gens le souhaitant peuvent, nous retrouver le matin au local et faire leur vie et nous retrouver, pour le café, le repas etc. En restant dans le secteur ça permet aussi à ce groupe de pouvoir rouler à leur rythme et adapter le road des encadrés pour pouvoir nous retrouver au points de rendez vous. Avec ces haltes pour se retrouver on pourrait partager un peu plus et les suiveurs le souhaitant pourraient ainsi changer de groupe. je ne dis pas que tous le monde doit être indépendant, que tous le monde doit suivre les encadrés mais ne pas fermer la porte aux deux possibilités. Prévoir les journées assez tôt Avec des journées prévus plus tôt au niveau roads ateliers etc. permettre à tout le monde de trouver sa place dans les différents groupes. Comme tu le dis @lpm34 tu es overbooké et que tu manques de temps mais tu as une équipe qui cherche à faire avancer les choses dans le bon sens. Voilà juste le fond de ma pensée j'attends la réunion avec impatience (si @Le prof ne se perd pas en route au détour d'un rond point) ✌️
  30. 4 points
    Allez. On s organise une réunion en janvier. Et en attendant, on passe à autre chose. J ai l impression d être dans un rond point ! 😂
  31. 4 points
    allez, voici les nominés pour cette balade pour le rdv du matin, à 8h45 pétante au local de l'asso : @Mike @melman34 @dorlan pour le rdv de l'après midi, à 13h30 pétante, toujours au local de l'asso : @Flohw @gerald Pensez à prendre vos bottes, casque, gants legers, veste d'été (oui vous n'aurez pas vraiment froid sur le parcours car l'enduro c'est physique), en dessous prenez un vetement technique Prenez aussi vos permis de conduire (David est un guide professionnel et par ce fait, il doit verifier que vous avez le droit de conduire) En cas de casse, car ca peut arriver, David ne prend pas de caution car c'est nous. Mais il se base sur la règle du casseur/payeur Voila, vous savez tout !!
  32. 4 points
    Bonjour à tous ! Ayant assuré la relève l'an dernier avec succès (sauf pour les gpx, mais j'ai progressé), après avoir fait la balade d'ouverture, il est logique que cette balade s'intitule "La relève 2, le week-end de clôture" ! 🙂 Relever le niveau de l'an dernier est un challenge, alors on va tenter de faire au moins aussi bien ! Nous irons à la découverte d'une région un peu moins connue peut être (vue la météo et la densité de population, ça se comprend...) Pour cela, je vous invite à réserver votre week-end du 12 et 13 octobre pour passer par l'Aveyron, le Cantal et la Lozère et atteindre le plateau de l'Aubrac ! LE ROAD L'HÉBERGEMENT Will nous a trouvé un gîte d'antologie proche de Laguiole : Le Domaine du Vayssaïre. Pour trois francs six sous : 40€/personne si nous sommes au moins 15, ce dont je ne doute pas, aux quels il faudra ajouter les faramineux 54 centimes de taxe de séjour à payer sur place, nous pourrons : dormir dans un lit douillet avec des draps, manger de l'aligot avec de la bonne viande locale et du bon vin ! Attention, vous pourrez vous laver mais pas vous sécher, si vous ne prévoyez rien pour cela. Les vaches garderont les motos. Que vous faut-il de plus pour vous inscrire ?! 🙂 Il est demandé des chèques de confirmation, qui seront mis de côté, non encaissés, ce ne sont pas des arrhes. Il faut donc envoyer votre chèque à l'ordre du Domaine du Vayssaïre, à l'adresse de William (c'est lui qui gère cette partie). Inscrivez votre pseudo au dos du chèque ou sur un papier associé pour vous retrouver plus simplement. Limite aux 40 premières CONFIRMATION. Une confirmation est un chèque reçu. LE DÉPART Nous partirons de Grabels, chez FSA (Freddy Speedway Accessories) qui nous offrira le petit déjeuné à partir de 8h30, pour un départ 9h30 GRAND max. (cette fois-ci mon horloger et plutôt marseillais) Quelques détails en attendant que tout ça se finalise : Les fichiers gpx/kml/itn seront dispo ici. Je mettrais à jour ce premier message au fur et à mesure avec un message pour notifier. LES COURAGEUX Groupe de Yvan Yvan Estelle Onzeroad mike Motard Du Dimanche Babou30 Nael + 1 Groupe de Florian Florian + 1 Will Levla + Christine Laly Le Prof + Ange Tuono34 + passagère Fat Ben stel34 Groupe de Borris: Borris Thierry du 34 Jacques (le pote à Thierry du 34) Claude Katoche + Olivia Francis (le pote à Katoche) Eric (le pote à Katoche) LOLO1 + LOLO2 MOTARDJP LE RÉSUMÉ aubrac-kml.zip aubrac-itn.zip aubrac-gpx.zip
  33. 4 points
    des news toutes fraiches de claude : la luxation a été réduite hier, et la fracture opérée aujourd'hui (il est sorti du bloc il n'y a pas longtps) il a une plaque et 7 vis (comme les boules de crystal) et une botte en resine pour 45 jours (ouf, il sera sur roues avant noel !!) il rentre mardi sur montpellier
  34. 4 points
    T'as raison Fred, ... nomehooooo .... !!! si je viens et qu'il pleut , je vous préviens je foutrais le bordel .... !!! et pis c'est tout .... !!!
  35. 4 points
    Pas facile de faire des groupes avec tout ce beau monde. Plus, c'est l'anarchie et c'est risquer de perdre des gens (et cette année contrairement aux balades de l'association on s'autorise 0% ^^), comme dit Flo il a fallut faire au mieux. Cependant comme tout le monde sait, la moto c'est chacun pour soit mais tous ensemble 😉 en résumé chacun son rythme mais jamais plus haut que ses pompes et on s'adapte avec qui on roule. Ceux qui veulent rouler comme des calu du début à la fin ben ils roulent pas en groupe. C'était le petit rappel qui va bien pour tous ceux qui passent par là 😂
  36. 4 points
    AU TOP Changez rien !!! Si, un truc. Faites en tous les mois, au moins 😚 MMMMMMEEEEERCIIIIIIIIIIIIIIIII à tous, et surtout aux orgas et à mon équipe qui m'a fait rire toute la journée et grâce à laquelle nous avons passé notre baptême du duo en moto sans encombre, plein de bons conseils (merci Prof ). Promis je vais de ce pas acheter un truc plus adapté. Je vous aime putain 😍
  37. 4 points
    Roads téléchargés, ....... si t'as besoin d'un ouvreur "tranquillou tranquillette" .... !?!?
  38. 4 points
    A peine rentré que voici déjà un petit CR... il faut bien battre le fer tant qu'il est chaud... bon, ok, y a quelques pages de lecture mais c'est pour la bonne cause !!! lisez le pdf en piece jointe J-2 Le prologue : 106.8km, 1h32 de moto, 1020m de dénivelé J-1 L'échauffement : 213.6km, 3h de moto, 2040m de dénivelé J1 La Liaison : 351.8 km, 6h de moto, 3961m de dénivelé J2 La Trans-Py volume 1 : 357.7 km, 6h40 de moto, 7718m de dénivelé J3 La Trans-Py volume 2 : 225.9 km , 4h47 demoto, 5531m de dénivelé J4 La Trans-Py L'Intégrale : 498.9 km, 7h52 de moto, 8056m de dénivelé J5 Le repos : 0 km, 0h sur la moto, 0m de dénivelé J6 Le changement de pneu : 312.1 km, 6h05 de moto, 5487m de dénivelé J7 L'Ariège : 300.4 km, 6h08 de moto, 5188m de dénivelé J8 L'épilogue des Corbières : 290 km, 4h28 de moto, 1856m de dénivelé Total : 2675.2 km N'hesitez pas à ne pas laisser de com !!! vous retrouverez la totalité des photos (que vous n'etes pas obligés de regarder) ici : https://photos.app.goo.gl/S2L9oNxwrv15asyk7 Quelques uns des road ici (liberty rider a un peut foiré par moment) : https://rider.live/p/ZrxCxNJk https://rider.live/p/ZGJNR4tL https://rider.live/p/N4NrkNfC https://rider.live/p/Y1SRUnpD https://rider.live/p/TJ63kkSA Et avec Relive, ca donne ca (les noms des videos sont un peu faux, désolé... ) : https://www.relive.cc/view/rt10007594454 https://www.relive.cc/view/rt10007329734 https://www.relive.cc/view/rt10007355603 https://www.relive.cc/view/rt10007384192 https://www.relive.cc/view/rt10007414105 https://www.relive.cc/view/rt10007513841 https://www.relive.cc/view/rt10007513040 https://www.relive.cc/view/rt10007559446 Et quelques videos embarquees ici : (je me suis arrete de filmer quand le support de la cam a cassé net sur une piste !!!) https://www.youtube.com/watch?v=oXUyY3S3Dlk&list=UUiA4tcTI3PSWGJa_WGB7IuA https://www.youtube.com/watch?v=WB_uJ3AQXx0&list=UUiA4tcTI3PSWGJa_WGB7IuA&index=2 https://www.youtube.com/watch?v=NBXXbf4nnL0&list=UUiA4tcTI3PSWGJa_WGB7IuA&index=3 https://www.youtube.com/watch?v=sqk-f-U_DXg&list=UUiA4tcTI3PSWGJa_WGB7IuA&index=4 https://www.youtube.com/watch?v=RnveLICStck&list=UUiA4tcTI3PSWGJa_WGB7IuA&index=5 https://www.youtube.com/watch?v=wX1_zss2tYI&list=UUiA4tcTI3PSWGJa_WGB7IuA&index=6 https://www.youtube.com/watch?v=TQImJBslc38&list=UUiA4tcTI3PSWGJa_WGB7IuA&index=8 https://www.youtube.com/watch?v=01dL2h9yvAw&list=UUiA4tcTI3PSWGJa_WGB7IuA&index=7 https://www.youtube.com/watch?v=UJe7SOzHprc&list=UUiA4tcTI3PSWGJa_WGB7IuA&index=9 Pyrenées 2019 2.pdf
  39. 4 points
    Convocation pour l'examen reçu 15 octobre, résultat le 17 maintenant il n'y a plus qu'à et après ben Mention deux roues !!!
  40. 4 points
    ils ont essayés mais chaque fois qu'ils le présente à nos dirigeants politique pour validation le radar n’arrête pas de flasher (un vrai stroboscope) du coup ils ont abandonnés.
  41. 4 points
  42. 4 points
  43. 4 points
    je viens de recevoir un coup de téléphone de l'office de Mende. Me demandant de rembourser les frais de l'audio-prothésiste de la mamie de la vallée borgne. Visiblement notre troupe l'a rendue sourde ^^ Au moins elle qui voulait être au calme ^^
  44. 4 points
    Essaye de taper Al-Qaïda ou Etat Islamique, ils ont quelques cas similaires recensés parmi leurs membres je crois
  45. 4 points
    Ca y est j'ai mon permis !!! Je n'ai pas fini de patienter (moto pas encore prête >_<) mais c'est une bonne chose de faite !!
  46. 4 points
    Je me permets de m'en mêler. Personne n'a à se justifier de sa présence ou non sur le forum. Ni personne n'a à juger de l'engagement des autres membres. Le forum c'est comme la vraie vie, on ne signe pas un engagement à vie et chacun à la liberté de s'y investir ou pas. Et puis les années passent, les expériences se créent et se vivent, et nous évoluons... Certaines choses (en général, pas que le forum) qu'on adorait à une époque prennent moins d'importance plus tard.... Et sans compter qu'être motard, c'est clairement un loisir de luxe... Vu le prix des pneus et autres révisions à faire tous les 10.000km... Bref, la liberté de chacun et l'empathie sont des valeurs qui me sont chères. Les attaques gratos à distance, j'aime pas. Je préfère une bonne discussion autour d'une bière 🍻 c'est souvent la clé de la compréhension. ✌️
  47. 4 points
    bon,ben,en conclusion ...bon road,bonne bouffe,bonne petite vitesse de croisiere.tout bien quoi!!! meme pas de pensée emue ni de remords pour ceux qui bossent ,etudient et toutes ces sortes de choses. aaaaah,c est bon l égoisme a 2 roues.....😁
  48. 4 points
    Qu'est ce qui me met de bonne humeur ? eh bien ... changement de vie en approche pour janvier. J'attendais pour l'annoncer officiellement mais certains sont déjà au courant. Je quitte donc mon boulot actuel pour ... ben toujours déjà et après pour réaliser une formation ... deux en fait. Pour passer le Titre Pro ECSR ... kézako me direz vous et bien c'est Enseignant de la Conduite et de la Sécurité Routière et bien sur la mention Deux roues suivra dans la foulée. Eh oui votre serviteur va se former pour devenir moniteur Auto Moto à plein temps. Voilà les nouvelles et les raisons de mon absence ces derniers temps beaucoup de temps pour trouver les solutions pour me permettre de faire cette formation. Sur ce, à bientôt sur la route les copains
  49. 4 points
    Bien, jour 2, c'est parti ! Réveil 5h quelque chose pour moi, sans arriver à me rendormir et le lit en 180, c'est pas l'idéal quand tu dépasses de 7cm 😛 Will 1h plus tard environ. Heureusement qu'on avait mis le réveil à 7h30 ! Première mauvaise nouvelle, il pleut comme prévu… Mais je n'entend pas tomber, c'est que ça doit pas être si horrible. Je finis par rejoindre la salle pour le petit dej et je vois dehors comment ça se passe. Ça ne s'annonce pas très bien finalement. On m'a tanné hier pour décaler le départ, à quelle heure on partait, à quelle heure on mettait le réveil, à quelle heure je donnais le biberon… Après consultation des conseillers, je maintiens un départ à 9h (tu te rappelles de l'horloge suisse ?) Un petit groupe de résistants a décalé d'une heure son départ, pas sûr qu'ils y aient gagné, @katoche34 nous racontera peut être. Départ finalement "au plus tôt", j'aurai pas dû prononcer cette phrase, j'en vois déjà certain prendre leur temps, mais le décollage n'est retardé que de 30 minutes. C'est pas si mal 🙂Le monsieur et la madame de l'hôtel nous ont suggéré un road alternatif, qui finalement ne raccourcis ni ne rallonge pas vraiment par rapport à l'initial. On reste finalement sur le road initial, c'est plus facile pour tout le monde. Enfin, surtout pour Yvan. ^^ Bref, après cette longue mise en marche et difficile motivation des troupes (moi compris), le premier groupe mené par Yvan attaque le col. Le panneau indique virages dangereux sur 14km. Vue l'allure, ça devrait aller mais ça passe doucement. J'ai rapidement plus personne dans le rétro (le PR4, c'est pas si bien apparemment). Arrivé au col, il ne pleut plus. D'un coup. On voit même le Ventoux et on espère pouvoir finalement y monter ! Je ralenti fortement (30km/h) pour reformer le groupe et je finis par m'arrêter. Et m'inquiéter un peu : les derniers mettent du temps à arriver : Alain et Laly. (les rétros les gars ! on serait pas obligé si chacun regardait un peu derrière de temps en temps) Le premier prenait des photos, la seconde, son cerveau s'est malheureusement mis en mode panique et toute l'énergie prise au petit dej y est passée, le sous gonflage du pneu avant n'aidant pas. (je ré-insiste : mets toi dans la situation où on t'abandonne sous la pluie 5km derrière en train de gélérer, juste le fait d'avoir quelqu'un devant est rassurant et tout le monde se fatigue beaucoup moins vite !) Nous ne trouverons pas de station avec possibilité de gonflage malgré la bonne volonté. Nous continuons au sec et sur un goudron un peu mieux fait, tous les cerveaux se détendent un peu pour arrive jusqu'à Buis-les-Baronnies pour café réchauffage, course de midi et réévaluation de l'itinéraire. Le Ventoux s'est couvert pendant la descente, nous ne tenterons pas de nous cailler pour rien. On fait l'impasse sur la boucle et enchaînons vers Eygaliers, Brante et Sault. Je ne connaissais pas cette D75/D41, je recommande vivement ! J'ai pris temporairement la tête d'un groupe de 30 personnes, Yvan faisant effectuer son premier demi tour. Nous repartageons le groupe à une intersection. Arrivé à Sault, le carburant était prévu. Le point GPS n'est pas non plus pile sur l'itinéraire. Pour le coup, j'étais le seul au courant. La connaissance de lieux amène Laurent à prendre la tête vers la station plus bas, je n'ai pas eu le temps de reparamétrer le téléphone, je tente de remonter le groupe parce que c'est pas la bonne direction, en vain, mais la station plus basse est fermée. Je reprend la tête du groupe de 30 personnes pour retraverser la moitié de la ville dans l'autre sens. Ça a dû leur faire bizarre aux locaux ^^ (on met le demi tour sur le compte de Yvan hein 😉 ). On re-re-découpe le groupe comme il faut pour aller manger au plan d'eau à l'entrée des gorges-de-je-sais-plus-où, en dessous du Ventoux, un mélange des gorges de l'Ardèche, du Verdon peut être, et des environs de Combe Laval (Vercors), avis perso, selon les endroits. Je vois pas exactement où c'est mais j'ai en tête à quoi ça ressemble. Yvan, un peu moins, je repasse devant et finalement, on se retrouve au bon endroit pour manger ! Plus ou moins ensemble, une table de pic-nic pour 30 (plus les canards) semble ne pas suffire. Rassasiés, nous avalons les 26km de gorges-de-je-ne-sais-toujours-plus-où relativement vite, il fallait faire attention aujourd'hui, il y a des parpaings au milieu de la route ! La pluie est là par intermittence ou alors, c'est du crachin. Porteur de lunettes, tu sais que si tu fermes la visière, tu as de la buée, si tu laisses ouvert, tu as des gouttes qui fouettent le visage. Du coup tu laisses toujours à moitié ouvert, comme ça tu as un peu des deux 😂. Arrivé au bout des gorges, j'attend mon groupe. Il n'y avait pas d'épingles, et si tu choisissais de te perdre, tu finis 100m plus bas, j'en ai profité. La pause café au bout de la rue avait l'air d'être attendue. Le pic-nic n'a pas suffit à combler l'énergie dépensée par Laly, elle finira la route seule, par l'autoroute. Finalement, moi aussi gérer un groupe de cette importance m'a mentalement fatigué ! Belle expérience ! 😎 À priori ça s'est vu ^^ C'était prévu peut être un peu plus tard mais ça a été quartier libre pour rentrer à partir de là. À partir de là deux ou trois groupes se sont formés spontanément. Les moyen vaillants : autoroute direct. Les vaillants : la camargue. Les super vaillants : les baux de provence, la camargue et l'autoroute. Je ne pourrais vous raconter que le plus intéressant, faisant partie du troisième groupe avec Alain, Jean-Marc, Michel et Elisabeth, Franck et sa compagne (désolé pour le prénom…). C'est Allain qui ouvre, je reste sur mes gardes mais je sais pas où on va alors je débranche le machin qui me sert de cerveau, il paraît que quand on se perd, c'est cool. Je re-retrouve des sensations et des trucs que je faisais avant que j'avais perdus. C'est plutôt cool, il faut toujours que je me trouve une roue à accrocher pour me remettre au niveau d'ailleurs (avis aux volontaires). Frank, en CBR 500, son année de permis et donc ses 45,7ch et une passagère dotée d'un sac à dos arrive super bien à suivre malgré le rythme ! Plutôt surpris par la prestation. 🙂 Nous passons par Avignon, où le soleil nous tape sur la combi pluie depuis quelques kilomètres. Nous rattrapons quelques routes provençales pour arriver aux Baux. Avec ses falaises juste en face, son ciel bleu au dessus, sa température méridionale… La pluie de ce matin est déjà loin ! Arrêt au stand encore (finalement, ça n'a pas été un week-end moto, ça a été un week-end bouffe !). Certains sont petit joueur : perrier il me semble, d'autres se font plaisir : crêpe au sucre et citron, et il y a un couillon qui se fait méga plaisir : bananasplit (devine qui ! 😉) Après s'être bien rassasié, nous repartons pour la maison, par la camargue. Il n'y aura plus d'arrêt, on se salue de la main au rond point pour se dire à la prochaine ! Tout le monde est bien rentré, tout le monde a largement aimé ce week-end de relève, malgré la pluie du dimanche matin. J'en suis également très content ! Épilogue Je n'étais pas tout à fait sûr que les routes soient si bien que ça. J'ai été plutôt surpris que cela plaise à tout le monde ! Finalement, le niveau a été plutôt équilibré avec des parties plus difficile, des parties plus reposantes et des pauses pour se faire péter le bide se requinquer quelques minutes. Le road sur le téléphone, c'est pas mal, mais ça oblige à un peu trop baisser la tête pour voir où on va, il va falloir investir. Je penserai également à faire un truc encore plus précis avec les point de pic-nic pile au bon endroit, le détour par la case carburant pile au bon endroit. C'est trois fois rien mais si ça peut éviter un accrochage parce que quelqu'un s'est senti de bonne volonté en sortant de la file alors que quelqu'un arrive derrière pour prendre la tête… (pas de frayeur à ce niveau là) Finalement, 350/360km par jour, ça se fait, j'vous l'avait dit ! 😉 Certains ont même rallongé la première journée ! En débutant de chantier, en me lançant dans cette organisation, en rentrant chez moi dimanche et encore aujourd'hui, je me pose quelques questions : dans quoi je me suis embarqué ?! Et l'an prochain, on va où ?! (en vrai, j'ai déjà quelques idées 😉@melman34, il faut qu'on se trouve un GPS pour l'an prochain !)
  50. 4 points
    Je partage ça la : https://youtu.be/MPK4PKQeVIg Un beau discours sur le thème, nous sommes unique, vivons nos passions et nos projets à fond ✌️
×
×
  • Create New...