Aller au contenu
INSCRIPTIONS 10 ANS : https://forum.evasionmoto34.com/topic/9106-10-ans-bulletin-dinscription/ En savoir plus… ×

WillHO3

Moderateurs
  • Compteur de contenus

    5 502
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    123

Tout ce qui a été posté par WillHO3

  1. Whao Bel Ame, 27 ans aujourd'hui !! je te souhaite un bon anniversaire en espérant que tu sauras profiter de cette journée qui est la tienne.
  2. WillHO3

    Balade apprentissage 17 fevrier 2019

    Sans moi finalement... Je préfère aller discuter sous la pluie avec des gens que je ne connais pas... 😒
  3. WillHO3

    Code en ligne

    Et ta sœur, elle est juste énorme ? 😂
  4. WillHO3

    Code en ligne

    Ou de faire autrement... Merci pour ce retour franc et complet. J'en tient que ceux qui comme toi comptent beaucoup sur eux même pour réussir peuvent se tourner vers cette méthode. Je pense aussi que pour beaucoup, la formule plus traditionnelle sera plus adaptée. Bref, vous avez les billes, a chacun de choisir sa méthode...
  5. WillHO3

    Pour Souhaiter Un Bon Anniversaire...

    Bon anniv Fred !!
  6. WillHO3

    Jeudi 14 février Saint Valentin moto !

    Si je comprend tout bien... Dans l'équipe, on avait déjà les bûcherons d'automne ; voici maintenant les Givrés d'hiver !
  7. WillHO3

    Balade apprentissage 17 fevrier 2019

    Leurs horaires sont les mêmes que les miens, et le seul jour où j'aurais pu y passer le matin, j'étais à la mairie pour qu'il m'avisent qu'il me faudrait repasser...
  8. WillHO3

    Balade apprentissage 17 fevrier 2019

    Je sais... Juste trouver le temps à un moment où ils sont ouverts...
  9. WillHO3

    Balade apprentissage 17 fevrier 2019

    Batterie HS pour moi. Dépendra du temps que j'ai pour la remplacer d'ici là.
  10. WillHO3

    Choix rive/dérive chaîne

    Premier. Pas cette marque, bien moins cher, mais efficace.
  11. WillHO3

    Lydia

    Ça va finir comme ton café Racer ça...
  12. Quand on parle sécurité à moto, c’est en général à propos de véhicules en mouvement. Un deux-roues à l’arrêt ne parait représenter aucun risque. Mais entre la circulation et l’arrêt complet, les phases intermédiaires de stationnement peuvent être l’occasion de chutes (à faible vitesse) et de gênes (pour soi et/ou les autres), notamment en ville. Même sur route, s’arrêter en sécurité, surtout en groupe, demande quelques précautions. Les règles de base pour un arrêt et un stationnement en sécurité, pour vous et les autres usagers, sont globalement simples et les mêmes partout. Anticipez votre arrêt Evitez les freinages soudains pour vous jeter sur une place libre. Assurez-vous qu’aucune voiture ne vous suit de près, que vous ne risquez pas de couper la route à un autre véhicule (même si vous roulez à droite, un scooter ou un vélo peut arriver par derrière et ne pas avoir vu votre manoeuvre ou s’en foutre), qu’aucun piéton ne viendra gêner la manoeuvre. Évidemment, vous préviendrez les autres usagers de votre manœuvre par l’usage des clignotants. Arrêtez-vous et garez-vous dans un endroit sûr, protégé de la circulation et qui ne gênera aucun autre usager. Si vous laissez votre moto dans un endroit public, il est préférable de vous y faire accepter en ne troublant pas l’ordre et la sérénité des occupants du lieu. Une approche discrète, en douceur, sans faire vrombir votre moto, est conseillée. Le respect des piétons, en leur donnant toujours la priorité, est une règle absolue de bonne conduite. Penser à vous, c’est penser aux autres et vice-versa ! Soyez conscient que la gêne que vous pouvez représenter pour les autres constitue aussi un risque pour vous et votre moto. Si vous gênez la circulation des voitures, dix feront une manoeuvre pour vous éviter… mais pas la onzième. Si vous gênez les piétons, peut-être que 100 contourneront votre machine, mais il s’en trouvera bien un pour ne pas la voir, cogner dedans, la rayer, voire la faire tomber. Si vous ne faites pas en sorte d’orienter le pot d’échappement vers la rue et non le trottoir, vous courez le risque qu’un enfant vienne s’y brûler et que les parents vous poursuivent pour blessures involontaires. Dans toutes les circonstances, vous devez veiller à ne pas obstruer le passage des piétons (songez que certains se déplacent avec une canne blanche), des poussettes, des chaises roulantes… Laissez un espace d’au moins 1,50 mètre entre votre deux-roues et les façades. Protégez-vous (et vos compagnons de route) Pas d’arrêt (ou au moins pas prolongé) sur le bord de la chaussée, route ou rue. Si vous vous arrêtez brièvement, enclenchez soit les warnings, soit le clignotant, pour attirer l’attention. Si vous êtes à deux ou trois, ne vous arrêtez pas de front, mais les uns derrière les autres, le plus à droite possible. Si l’arrêt doit dépasser les 30 secondes, soyez responsable et cherchez un endroit à l’écart du trafic. Il vaut mieux perdre une minute à trouver un lieu sûr que risquer une collision. En groupe, anticipez et prévoyez large N’oubliez pas que les risques croissent exponentiellement en groupe. Une moto qui s’arrête en vrac, c’est une chose. Dix bécanes qui s’empilent n’importe comment sur le bord d’une route, c’est une chance sur deux de se faire accrocher. Poster quelqu’un à l’entrée (si possible avec un gilet fluo), ou une moto avec les warnings qui attirera l’attention des suivants. Se garer en ville Trouver une place de stationnement en centre-ville est devenu une vraie chasse au trésor dans beaucoup d’agglomérations, y compris pour les deux-roues. Faute d’espaces aménagés et gratuits, nombre de motards se garent sur les trottoirs, au risque de se faire verbaliser voire enlever leur véhicule pour stationnement gênant. Dans la mesure du possible, essayez de vous stationner sur les espaces aménagés pour deux-roues. Gardez à l’esprit que ces emplacements aménagés ne sont pas réservés aux 2RM, mais aussi destinés aux vélos. Sur les trottoirs Le stationnement sur trottoir est interdit, mais parfois toléré. Certains lieux sont explicitement interdits au stationnement 2RM : devant ou à proximité de bâtiments officiels: ministères, ambassades, préfectures, lieux de culte (pas toujours signalés), commissariats, casernes de pompiers… En ces temps de plan Vigipirate, d'autres bâtiments anodins peuvent se révéler sensibles: centres communautaires juifs ou musulmans, grands médias, gares, écoles, etc. Renseignez-vous auprès des riverains (au café d’en face, par exemple) si vous comptez stationner plus de quelques minutes. Pour votre bien, pensez au pire ! Si vous stationnez plus de trois minutes, gardez à l’esprit que les choses évoluent et que vous n’êtes pas seul au monde. Votre deux-roues peut se trouver à l’abri au moment où vous vous garez, puis se trouver exposé une heure plus tard. Anticipez ! Placer son 2RM au bout d’une file de voitures stationnées, pire encore à l’angle d’une rue, s’avère risqué. Les voitures peuvent bouger, masquer votre engin ou le renverser. S’il est garé à un angle, il peut gêner un camion ou un bus qui voudra tourner. Si vous stationnez perpendiculairement au trottoir, entre deux voitures, veillez à ce qu'elles puissent quitter leur stationnement sans faire courir le moindre risque à votre 2RM. Dans un parking souterrain Si vous devez stationner longuement, peut-être devriez-vous chercher un parc de stationnement pour automobiles, généralement souterrains, avec ou sans emplacements pour deux-roues. C’est notamment le cas dans les aéroports, mais aussi près de certaines gares ou grands bâtiments. Faites surtout attention au revêtement de sol en béton peint, souvent très glissant. N’oubliez pas l’antivol Lorsqu’il n’est pas attaché à un point fixe, on a facilement tendance à oublier l’antivol au moment de repartir. Gros gadin en perspective ! Plus l’antivol est petit, plus on l’oublie facilement. Habituez-vous à démarrer doucement. Avant le blocage de la roue, vous entendrez un bruit métallique. Il est encore temps de freiner très vite pour éviter la chute. Attention à ne pas rester coincé ! Bien se garer, c’est aussi penser à repartir. L’erreur classique, entrer dans un stationnement spécifique pour deux-roues en marche avant. Les rues sont souvent un peu bombées pour faciliter l’écoulement des eaux de pluie. Résultat, 300 kg à bouger en pente, en marche arrière à la seule force de vos bras et mollets… Grand moment de solitude. N’hésitez pas alors à demander de l’aide. Il y aura toujours un passant compatissant pour aider à pousser, surtout si vous êtes une fille. Meilleure solution, descendre de la moto et la manier à la main, en la tenant de la main gauche au guidon et de la main droite sur la selle, ou sur la poignée de maintien passager. Ne vous garez JAMAIS dans le sens de la pente !!! Que ce soit sur béquille latérale ou centrale, la moto partirait tout de suite vers l’avant. Si possible, cherchez un autre endroit (à plat, c’est mieux) pour vous stationner. Et si vous n’avez pas d’autre choix qu’une rue en pente, stationnez face à la côte, sur la latérale, en enclenchant une vitesse pour bloquer le moteur et être sûr que la moto ne décrochera pas. Toujours pour une question de poids, ne pas béquiller sur la centrale dans une pente, même face à la pente. Le poids à l’arrière est important, surtout si vous avez un top-case bien rempli, et vous risqueriez d’éprouver de grosses difficultés à débéquiller. Attention à tous les sols meubles, glissants ou mous. Dans la mesure du possible, garez-vous toujours sur du goudron ou du béton. Avec le poids de la bête, la béquille risque de s’enfoncer. Même sur centrale, un peu de gîte peut suffire à faire verser la moto. La béquille centrale n’est pas une garantie de stabilité La béquille centrale est située pile au point d’équilibre. Inconvénient, il suffit de pas grand-chose pour la déséquilibrer et que la moto débéquille toute seule. Cela m’est arrivé sur le trottoir devant chez moi, simplement en enlevant un peu brusquement la valise gauche. Brutalement allégée, la moto est partie en avant et s’est couchée de suite sur le côté droit, puisque j’avais bloqué la direction vers la gauche. source : http://moto-securite.fr/stationner/
  13. Tout commence ici ! La moto est un formidable symbole de liberté. Nous avions tous en tête, en passant notre permis, des envies de voyage, d'adrénaline, ou de paysages paradisiaques. En tout cas, il en fut ainsi pour moi. Il est une destination qui me tient à cœur depuis quelques temps. Ceux qui me connaissent en ont probablement déjà eu écho. Celui-ci tient en cette simple idée : atteindre à moto le point carrossable le plus septentrional d’Europe : le bien nommé Cap-Nord. - « Pourquoi une telle destination ? » C’est un défi. L’idée de toujours repousser mes limites et celles de ma machine. Exactement la même force qui pousse le jeune permis à vouloir toujours réduire sa bande de peur. Se prouver que l’on est capable de le faire, trouver le courage de se lancer ; abandonner bonnes excuses et faux prétextes. Il faut dire que la destination n’est pas des moins hostiles. En pleine canicule, il y fait moins de 25°. Et à cette même saison, il y pleut 1 jour sur 3. La Norvège ne connait pas la crise, la vie y est bien plus chère que chez nous. Dur de contenir un budget pendant presque 3 semaines. D’un autre côté, des paysages à couper le souffle, parmi les plus beaux au monde. Des routes de haute montagne, torturées par la nature. Un dépaysement total … à portée de main. - « C’est n’importe quoi ! » Probablement. Mais être motard, c’est aussi un peu ça. Plus de passion que de raison. Pouvoir dire : - « Moi, j’ai fait ça. » Et vous, qu’avez-vous fait avec votre moto ? Comment avez-vous utilisé ce formidable outil que vous enfourchez peut-être chaque matin ? Vous n’êtes pas un motard du dimanche parce que vous utilisez chaque jour votre moto ? C’est bien. Mais alors moi : j’en suis un. Car pour moi la moto n’est pas faite pour simplement relier des points A et B. Pour moi, la moto n’est que plaisir. Plaisir de découvrir, plaisir de rouler qu’importe la direction, plaisir d’aventures, plaisir de libertés… - « Pour qui il se prend celui-là ? » Pour personne justement. Ou plutôt pour n’importe qui. Car je n’ai rien de plus que toi (dans la mesure où il est probable que ; lecteur de cette page ; tu disposes d’un 2 roues motorisé). Je n’ai rien de plus, mais comme toi, j’en ai marre de voir tout autour de moi, tant de rêves étouffés par la vie ; et de rêveurs qui s’en contente. Je fais partie de ceux qui considèrent que les rêves sont faits pour être réalisés. Et finalement, les miens sont plutôt accessibles ; quand d’autres visent déjà je ne sais quelle destination lointaine, où ils n’iront probablement jamais. - « Tout ça pour en venir où ? » C’est une coutume chez moi. Chaque année, je troc coup de gueule contre coup de blues (voir topics treck moto, à m’to da l’chnord, …). Sitôt revenu de mon dernier trip, je vise la destination suivante. En 2017 au plus tard, je partirais pour la Norvège. Un voyage d’au moins 4500 kilomètres durant une vingtaine de jours pour un budget d’environ 1500€. Les connaisseurs auront compris que je compte voyager en mode grippe-sou pressé. Et comme tout radin qui se respecte, je souhaite tirer les prix au maximum. En Norvège, entre l’hôtel hors de prix et la tente spartiate, il y a les hytter. Généralement proposées par les campings, comme nos mobil-homes, ce sont des cabanes de bois équipées d’électricité et parfois d’un point d’eau. Bon rapport qualité/prix, la hytte comprends généralement 4 à 6 couchages ; et le prix reste le même quel que soit le taux d’occupation. Donc mon idée est la suivante : trouver un ami plutôt sociable souhaitant se joindre à nous pour l’aventure. Nous profiterions de ce voyage tous les 3 sans trop se ruiner et découvrir plus sereinement le pays. Il est bien entendu indispensable que nous partagions la même vision du voyage à moto pour ne pas risquer de se mettre sur la gueule à l’aube du 5e jour. Si vous ne lisez ces lignes que ce soir, cela fait en réalité longtemps que je les gardes jalousement secrètes, scrutant le moment propice pour les dévoiler. Ou peut-être que je laissais s'oublier ce projet comme on m'y incite continuellement sans le dire (de grands connaisseurs ?). A grands renforts de contraintes et de difficultés, ils m'auraient convaincu qu'il était plus facile de rêver que de partir (les grands connaisseurs !). Mais tout récemment, sans crier gare, un membre m’a soumis son souhait de venir se greffer à l’équipe. Un troisième auquel je n’aurais pas pensé, mais qui s’impose comme une évidence. Et voilà que ce rêve, que je laissais dériver doucement mais surement au gré des embûches, reprend soudainement forme ; et la flamme se ravive. Je laisse la primeur à l’intéressé de se dévoiler s’il le souhaite, mais je tenais néanmoins à publier cette tribune. Non pas pour susciter la jalousie ni pour me vanter ! Mais juste pour le remercier. Grâce à lui, c’est dorénavant une évidence : nous partirons ! Tout commence ici... NorKaap 2017.
  14. WillHO3

    Balade apprentissage 17 fevrier 2019

    Le matin ça peut si possible ?
  15. WillHO3

    Matériel moto à petit prix chez Lidl

    Et ça fait plaisir de lire de tes nouvelles du Nord ! Penses à nous pour tes prochaines vacances !!
  16. WillHO3

    Matériel moto à petit prix chez Lidl

    J'ai aussi caleçon et maillot de chez Lidl. Ils m'ont accompagné par delà le cercle polaire. C'est peut-être pas les plus efficaces du marché, mais il font le job alors à ce prix là, ça vaut le coup !
  17. WillHO3

    rodage terminé

    Il me semble que tu n'avais pas fais si vite avec le Panzer... 😋
  18. WillHO3

    Pour Souhaiter Un Bon Anniversaire...

    Trop tard, mais bon anniversaire quand même !
  19. WillHO3

    Qu'est Ce Qui Vous Met De Bonne Humeur...?

    Je crois qu'il parlait des membres actifs du forum, pas des adhérents...
  20. WillHO3

    Qu'est Ce Qui Vous Met De Bonne Humeur...?

    1400 membres, tout rond ; ou tous ronds, j'hésite... Encore un effort, 100 de plus et j'offre ma madeleine.
  21. WillHO3

    SAMEDI 10 novembre 2018

    Il n'a peut-être pas internet en prison... 😂
  22. WillHO3

    Petite présentation

    Welcome here... C'est fou le nombre de 125 en ce moment... C'est un bon début, mais il ne faut pas s'arrêter en si bon chemin ! Comme dit Luc, passes le permis, et tu découvrira ce plaisir sans bride ! Au plaisir.
  23. WillHO3

    Qu'est Ce Qui Vous Met De Bonne Humeur...?

    En même temps, en bon Triumphiste, tu as une autre moto...
  24. WillHO3

    Qu'est Ce Qui Vous Met De Mauvaise Humeur...?

    Une Triumph en panne... Tu parles d'une surprise !!
×